Julien Neel

 

 

Julien Neel

 

Une jolie petite section sur notre cher auteur qu'on aime beaucoup :)

 

Ses oeuvres:

Chaque chose

Le Vandier de polpette

 

Une petite biographie:

«Julien Neel est un auteur français de bandes dessinées, né le 26 Avril 1976.

Il est l'auteur de la BD « Chaque Chose », chez Galimard & de Lou! chez Glénat, dont le premier tome lui apporte en 2005 le prix jeunesse des 9-12 ans au 32e festival d'Angoulême. Cinq tomes sont actuellement disponibles. Le cinquième lui apporte le prix jeunesse, pour la deuxième fois en 2010. À terme, la série se composera de 8 albums, et se ter

minera avec la majorité de Lou.
Au cours de l'année, l'adaptation de Lou! en dessin animé est arrivée sur les écrans (M6 & DisneyChannel).
Une nouvelle BD prévue : « Le Viandier de Polpette ».

Julien Neel n'est pas tourné exclusivement vers la bande dessinée. Dans sa jeunesse, il était intéressé par la peinture. Il a également travaillé dans le graphisme puis dans la publicité. Il s'intéresse à l'informatique & aux jeux vidéos.»

Source: Facebook officiel de Julien Neel

 

Son site: http://blogdejulienneel.blogspot.com/

 


 

 

Entrevues:

                                              Fnac Paris Montparnasse

Dans ce vidéo on apprend que: il y aura 8 tome de Lou et qu'il pense que le tome 6

sortira d'ici 1 ans 1 ans et demi, mais il ne s'engage à rien.

                                  

                                Interview Julien Neel - Festival d'Annecy 2009

Remarque: Il a toujours des écouteurs au cou!

 

ANGOULEME 2008 : LE TOUT EN 

IMAGES / DImanche 27 janvier

Pour Lou c'est de 3:08 à 5:05!

 

Angoulême 2008: Julien Neel partie 1

 

Angoulême 2008: Julien Neel partie 2

                                                              

 

                                   Interview de Julien Neel, dessinateur de Lou

 


Entrevue écrites:

 

               Aujourd'hui tu es surtout connu pour ta série Lou. Qu'est-ce que tu as fait avant ça ?

De la prison. Rires.

Plus sérieusement, j'ai fait du graphisme, j'ai travaillé dans la pub.

Quand j'étais ado, j'adorais la bande dessinée mais je n'ai jamais cru que

j'y arriverai. Du coup, je n'ai pas du tout cherché à en faire. Comme j'aimais

bien dessiner, j'ai voulu trouver un boulot dans le graphisme et j'ai travaillé dans une

boîte qui créait des cartes postales sous licence. J'ai été muté à Aix-en-Provence et

c'est comme ça que j'ai connu cette ville. A la base je suis un banlieusard de Paris,

je n'étais jamais descendu en dessous de lyon. Au bout d'un moment j'ai rencontré

la femme de ma vie et … la drogue. Rires  Non, sérieux, j'ai décidé de m'installer en

indépendant pour faire du graphisme, du web, etc. Pendant un an, j'ai bossé en

indépendant pour TF1 entre autres, pour leur faire des sites en Flash car ça payait bien.

Le logiciel Flash est arrivé à ce moment-là et m'a permis de faire du web ou du dessin animé

tout seul. Je m'étais fait un site où je présentais mon boulot et des petites bd. Le directeur

de Tchô ! Jean-Claude Camano m'a proposé un projet de série de bd et j'ai fait une page de Lou

(la page 5 du 1er album).



Ton style, tu l'as trouvé quand ?
Je n'ai jamais recopié des choses qui existent. Ce qui va faire le style d'un dessinateur

ce seront surtout ses problèmes et ses défauts de dessin, en cherchant des solutions pour les résoudre. Le dessin d'après nature est beaucoup plus formateur. Je n'ai jamais appris l'anatomie, ni fait une école pour ça mais j'ai juste appris le dessin d'après nature. J'ai fait une école de graphisme qui m'a aidé car en bd on fait en sorte que l'œil ait un parcours visuel pour aller dans le sens de lecture. Ma conception du dessin est que ça serve toujours la narration. Par exemple Chaque Chose est moins fouillé que Lou car ça ne sert à rien dans l'histoire. Je cherche surtout à aller vers l'épuration : plus il y a de détails plus ça tue le mouvement.

Est-ce que ça faisait un moment que ça te trottait comme idée ou est-ce que ça a été un coup de tête?
Cela faisait 6 mois qu'on m'avait demandé de travailler sur le projet de série pour Tchô et au même moment ma fille est née. En regardant ce qui existait pour les enfants, je me suis rendu compte qu'il n'y avait que des garçons comme héros. J'ai voulu faire un truc dont ma fille serait fière quand elle sera plus grande.
En même temps, je me suis souvenu que lorsque j'étais petit je vivais avec ma mère et je lisais Astrapi. Il y a eu un jour une page sur « je vis seul avec ma maman » qui m'a marqué parce que c'était cool de voir mon univers en bd.
Cédric ou le Petit Spirou sont des mécanismes où un enfant est comme un petit clown, à faire toujours des bêtises. Je voulais donc faire à l'inverse un truc où les filles pourraient s'identifier et que ce soit valorisant.

Est-ce que tu pourrais resituer un peu Lou pour nos lecteurs qui ne connaîtraient pas encore ?
Lou, c'est l'histoire d'une petite fille qui vit seule avec sa maman. Ca commence quand elle a 12 ans, à un moment où elle devient indépendante. En même temps sa mère, qui a eu Lou très tôt, retombe dans une crise d'adolescence alors qu'elle avait très bien élevé sa fille jusque là. Elles vivent donc leur adolescence en parallèle.
La particularité c'est que Lou grandit à chaque album. Il y aura 8 tomes en tout, jusqu'à ses 18 ans. C'est quelque chose qui ne s'est pas défini au début mais qui s'est fait au fur et à mesure.
C'est une bd par planches mais il n'y a pas un gag à la fin de chaque page et l'ensemble forme une histoire. Il y a juste un moment un peu plus intense et c'est tout. Mais je n'ai rien inventé, Hergé faisait ça aussi. C'est un truc dont le lecteur n'a pas conscience mais qui créé une dynamique pour aller vers la page suivante.

Quel est la réaction du public face à cette bd ? Et quelle est ta réaction fasse à ton public ?
La réaction du public est vachement bonne. Je ne peux pas me plaindre. Pour le tome 1 j'ai reçu le prix de la jeunesse d'Angoulême ; c'est un prix décerné par les enfants. Il y a eu un gros effet de bouche à oreille, surtout dans les cours d'écoles. C'était le cadeau parfait pour l'anniversaire d'une petite fille. Si bien que, pendant des dédicaces, j'ai rencontré des filles qui m'ont dit l'avoir reçu trois fois en cadeau.
Rapidement, mais pas immédiatement, les adultes s'y sont mis. Le 1er album est très marqué enfant ; avec le 2ème il y a un second degré de lecture, celui de la mère, dans lequel les adultes de la trentaine se reconnaissent.
Je suis content car je voulais faire un truc familial, populaire (pas au sens péjoratif du terme).

Tu es en train de travailler sur le 4ème tome de la série. Est-ce qu'il y a d'autres projets pour cette désormais célèbre adolescente ?



Il y aura donc 8 tomes. J'ai la chance que ça marche très bien et c'est excitant de se dire qu'il me faudra trouver autre chose après Lou. Et est-ce que ça va aussi bien marcher que cette série ?
Je travaille sur l'adaptation en dessin animé de Lou. C'est un gros travail car souvent, on vous demande juste de signer l'adaptation et vous recevez 2 ans après le produit fini. J'ai accepté à la condition d'être très impliqué dans le projet et ça c'est fait. Je me retrouve donc avec ce truc là sur les épaules. Rires.
C'est amusant car je retombe sur mon envie initiale de faire du dessin animé. Ce n'est pas le même travail mais c'est intéressant et je vais essayer de faire en sorte que tout le monde s'y retrouve.

Ca sera un peu comme pour Titeuf ?
Non, ce sera plus comme Friends : un dessin animé de 26 épisodes de 26 minutes chacun. C'est important que les enfants et les adultes s'y retrouvent.
En plus, je travaille sur des livres pour la collection Bayou chez Gallimard. J'en ai fait un au début de l'année (Chaque Chose) et je vais essayer d'en faire un par an. C'est une manière de changer un peu de Lou. J'ai beaucoup de chance car j'ai une grande liberté dans mon travail, on me fait confiance. Sur Chaque Chose c'était intime, pour le prochain, ce sera une histoire d'aventure qui me tenait à cœur depuis très longtemps.

Chaque chose est très autobiographique. Est-ce que Lou l'est également ?
Oui, c'est exactement le même boulot. Chaque Chose n'est pas beaucoup plus autobiographique que Lou. Lou est le télescopage de mon passé et de mon présent. Ce sont des outils d'introspection. Le tome 3 de Lou (Le cimetière des autobus) revient sur ma période d'adolescence ; j'ai vraiment connu ce cimetière d'autobus. C'est comme si j'étais à deux époques au même moment.
C'est plus visible dans Chaque Chose car le personnage principal a ma gueule et mon nom.



Ces deux histoires sont liées à la famille, est-ce que la tienne est importante pour toi ?
Oui, forcément. Je travaille beaucoup sur la famille parce que ça m'intéresse. J'ai eu des parents qui n'ont jamais nié leurs erreurs ou qui n'ont jamais eu de tabous donc je me suis beaucoup intéressé à la psychologie. Les rapports humains sont la matière première de mes histoires. Même lorsqu'il y en aura une d'aventure, ce qui m'intéresse c'est qu'il y ait des rapports entre les personnages.

Quelles sont tes influences ? Les auteurs qui t'ont marqué ?
L'auteur qui m'a le plus marqué est Hergé. C'est complètement technique, pas sur son dessin mais sur sa narration par exemple. Quand j'étais ado j'ai découvert Sfar et Trondheim qui ont été super déclencheurs pour moi car leur dessin privilégiait l'efficacité et la vitalité par rapport à la virtuosité et ça donnait envie de raconter des histoires.
J'insiste sur le fait que ce ne sont pas des influences sur le dessin, pour ça je me suis nourrit d'inspirations japonaises (Miyazaki, Toriama l'auteur de Dragon Ball), des peintres classiques ou de choses que j'admire chez un illustrateur ou un publiciste.

Le festival d'Aix propose une exposition sur la bd en Allemagne. Est-ce que tu l'as vu ?
Non. Rires

Est-ce qu'il y a une si grande différence entre les pays ? Quel est ton point de vue sur le monde de la bd, son avenir ?
Ah, c'est un grand débat… Pour moi, la différence fondamentale entre les divers pays est la différence de format. On est tous contraint à un format.
En France, c'est un 46 pages couleurs très cher, à 10€. On a également beaucoup plus la notion d'auteurs et donc de styles différents.
Au Japon ça n'est pas pareil, le format est celui d'un gros pavé de la taille d'un annuaire qui paraît tous les mois, qui coûte 2/3€ et qui propose des séries pour tous. Ils travaillent avec ce rendement de 20 pages par semaine aidés par des assistants. A la fin de ce bouquin, le lecteur vote pour sa série préférée et celles qui ne marchent pas sont virées. C'est donc un travail très intense avec un souci d'efficacité.
Les comics américains ont encore un format différent mais ce même souci d'efficacité. Les personnages n'appartiennent pas à l'auteur mais à la maison d'édition. Un même auteur peu donc dessiner Spiderman, Batman ou autre.
En Europe, il y a la bd italienne qui n'est pas la même car ils travaillent de manière industrielle. Les bd Disney se font en Italie, il y a donc un grand rendement. Ce qui ne veut pas dire qu'il n'y a pas de qualité.
C'est à ça que tient vraiment la principale différence entre les pays.
On est à une époque intéressante car toutes ces influences se mixent, se regroupent. Je suis très content de travailler dans une collection car il y a beaucoup d'auteurs copains maintenant qui m'inspirent. Même si leur travail n'est pas le même, c'est l'énergie qui se détache de l'ensemble qui va me plaire.

Tu as généreusement aidé Envrak en faisant le graphisme du site. Est-ce que c'est quelque chose qu'on te demande souvent ? Que tu acceptes ?
Rires. On me demande souvent et je n'accepte jamais. Je fais juste des exceptions pour des personnes sympathiques.

Tu consultes des webzines, à part Envrak, bien sûr ?
Je ne sais pas si ce sont des webzines, ce sont plus des sortes de blogs qu'on retrouve sur fluctuat.net. Il y en a sur les nouvelles technologies, sur les jeux vidéo, sur la musique…

Un petit mot ou coup de crayon pour les lecteurs d'Envrak ?

 

Autre entrevue

Julien Neel ne cesse de réinventer sa série Lou !, tout en conservant le charme poétique de ses personnages. En quatre albums, la jeune adolescente aux cheveux blonds a conquis un public fidèle. Nous avons rencontré son auteur Julien Neel. Il nous parle de sa série, de l’adaptation audiovisuelle qui va en être tirée et de ses autres projets…

 

 

Votre série connaît un notable succès. Idylles, le quatrième album de Lou !, a été tiré à 80.000 exemplaires…

C’est inattendu ! Je suis heureux de cet accueil. Lorsqu’on réalise des livres, c’est pour toucher des lecteurs. Idylles est un album différent, même si je privilégie toujours un aspect « mignon ». J’avais un peu peur que les lecteurs soient perdus avec cette histoire…

La critique a été élogieuse dès Journal Infime, le premier tome…

Oui. J’essaie que Lou ! soit une bande dessinée fluide et confortable à lire. Elle ne comporte pas trop de cynisme et les personnages ne sont pas contrastés.

Vous semblez avoir changé votre manière de travailler le scénario depuis cet album…

Effectivement. J’ai réalisé les premiers gags de cette série de manière classique. Mais je n’arrivais pas à accepter l’idée que Lou ne grandisse pas. Cela me semblait bizarre que mon personnage n’évolue pas, qu’elle n’ait pas de mémoire ou de conscience. J’ai donc décidé de la faire grandir. Lorsque j’ai atteint les trois quarts de l’album, je me suis aperçu que l’ensemble de ses pages pouvait former une suite de gags. J’ai donc réfléchi à une structure, à la manière dont je pourrais faire le lien entre ceux-ci. Tout en tenant compte de la logique du journal Tchô : Il n’y a que la moitié des planches qui y sont publiées. J’ai donc dû me livrer à un double travail : il fallait que l’histoire puisse être lue avec la moitié des pages en moins. J’ai plus tenu compte de cette spécificité pour le deuxième tome, Mortebouse. Pour le troisième tome, Le Cimetière des Autobus, j’ai eu envie de travailler le récit comme un album complet. En fait, j’évolue. Je perçois mieux les sujets que je veux aborder, et là où je veux en venir. Chaque Chose m’a permis d’exploser la structure du récit, de travailler avec des flash-backs, etc. Idylles, le quatrième album de Lou !, tient compte de cette expérience. Mon prochain album sera totalement différent. Je veux me remettre en cause pour chacun de mes livres.

Lou va-t-elle continuer à grandir ?

Oui. Elle avait douze ans dans le premier tome, et en aura dix-huit dans le huitième. J’arrêterai alors la série. Je n’ai pas envie de m’installer dans un univers confortable. La série animée existera en parallèle. Quand j’aurais terminé Lou !, j’aurais encore beaucoup de travail sur l’adaptation en dessins animés de la série. Je veux aussi développer d’autres univers, travailler sur d’autres histoires. Mes projets n’ont rien à voir avec Chaque Chose ou Lou !. Je n’arriverais pas à rentrer dans la logique de Cauvin qui a aligné plus de 50 albums des Tuniques Bleues….

Pourquoi, avez-vous l’impression que le personnage perdrait sa saveur ?

Oui. Huit albums, c’est l’idéal pour raconter une histoire. En plus, cette série est une chronique de l’adolescence…

Vous pourriez raconter son destin à des âges différents…

On verra. Mais pour l’instant, ce n’est pas mon objectif.

Pourquoi avoir réalisé « Chaque Chose », un récit plus intimiste

Ce livre se raconte de lui-même ! Joann Sfar, qui est éditeur chez Gallimard Jeunesse, m’a demandé de travailler pour lui. J’étais très flatté qu’il songe à moi. Je lui ai envoyé différentes histoires que j’avais faites. L’une d’elle avait été publiée dans l’Express, et abordait la relation que j’avais eue avec mon père. Joann était très intéressé que je traite cette thématique. Entre-temps, mon papa a eu un accident, et a été dans le coma. J’ai donc eu quelques réticences à construire un récit sur cette relation. Mon père en est heureusement sorti. Je me suis servi de cette mésaventure pour construire une autofiction contenant une partie inventée et fantastique. Chaque Chose a un côté très « pulp » avec cette secte qui kidnappe les gens…

Vous venez du milieu de l’animation et de l’audiovisuel. Une adaptation de l’une de vos propres œuvres doit vous faire plaisir…

Oui. Effectivement. Lorsque je terminerai Lou !, je ne m’attellerai pas forcément à des projets en bande dessinée. L’animation m’intéresse énormément. J’aime être multimédia, et toucher à tous les métiers…
Nous développons 52 épisodes de 13 minutes autour de Lou !. Mon implication dans ce projet est énorme. Cela a été ma condition pour signer le contrat de cession de droits. Il fallait que je sois impliqué à 200%. La majeure partie de la production sera assurée par Glénat. Mon éditeur me mandate pour que la série soit au plus proche de l’œuvre originelle. Je travaille directement avec les scénaristes et les graphistes. J’ai un bureau près d’eux. Je vais trois ou quatre jours par semaine à Paris pour suivre leur travail. Je suis impliqué à tout le niveau. Si c’est une catastrophe, ce sera de ma faute…

Quels sont vos autres projets ?

Un nouveau récit développé en quatre albums pour la collection Bayou de Gallimard. Un récit de « Fantasy » sans « Heroïc », mais avec beaucoup de cuisine ! Un peu comme dans Bilbo le Hobbit de Tolkien, sauf que l’on ne quittera pas leur tanière. Avec l’aide d’un scénariste, j’expliquerai comment ils font des ragoûts et tombent amoureux ! Il y aura des robots géants, etc… Ce récit s’intitulera le Viandier de Polpette

 

Ce mois-ci dans thchô: L'inviter du mois est... JULIEN NEEL!!!

 

 

 

Après son second Prix jeunesse obtenu cette année à Angoulême, la Letter a voulu faire un tour par chez Julien Neel, histoire bien sûr de le féliciter mais aussi de t’en apprendre un peu plus sur Lou et ce qu’elle va devenir…

Que représente ce second prix Jeunesse pour toi ?

Recevoir ce prix pour le cinquième tome d’une série après que le premier l’aie lui aussi décroché

est un merveilleux plaisir, qui me prouve que le cap que je donne à Lou continue à plaire aux lecteurs,

y compris à ceux du jury d’Angoulême. Ce qui n’était pas gagné quand on voit à

quel point le début de la série est différent de ce qu’elle est maintenant !

Comment expliquer cette évolution constante de Lou ?

C’est tout bête ! Au départ je m’étais imposé une rythmique de gags en une page,

avant de me rendre compte qu’elle ne me convenait pas. Tout ça avait un côté

mathématique, avec le gag obligatoirement en fin de page, et la page

suivante qui reprenait tout à zéro pour un nouveau gag, comme si mes personnages

avaient perdu la mémoire ! Comme je ne me réalisais pas totalement dans ce mode d’écriture

je suis allé vers quelque chose de plus personnel, qui me ressemblait vraiment.

J’ai du coup pris des risques. Outre le fait d’éviter les gags en une page, j’ai veillé à sortir du

carcan des héros masculins – ce n’était pas si courant à l’époque – tout en tentant une

utilisation originale du flashback, loin du formalisme franco belge. Je voulais explorer des voies nouvelles.

Faire de la BD adulte, mais pour enfants. Je suis un lecteur curieux, et Lou se nourrit

de cette curiosité comme elle se nourrit de toute ma vie personnelle.

Quelle est la part autobiographique de Lou ?

Il y a dans Lou  99 pour cent de vécu ! Je tenais à la justesse des sentiments développés

dans la série. J’ai donc utilisé les miens, qui sont ceux que je connais le mieux. Pour rendre certains

messages plus évidents je peux à l’occasion me servir de la fiction, mais je continue à faire de  

Lou une sorte de journal intime. Quand elle doute c’est que j’ai douté moi aussi… Pour ceux qui

connaissent ma vie il y a des parallèles évidents entre elle et moi. Verbaliser mes souvenirs et

mon vécu dans Lou me permet d’avancer.

Le journal intime de la mère de Lou fait-il partie des 99 pour cent de faits véridiques ?

Presque ! Car c’est ma grand-mère qui a toute sa vie tenu un journal, sur lequel je suis tombé, adolescent.

Beaucoup d’aventures développées dans Lou me viennent de ce journal, où ma grand-mère parlait de la guerre,

de ses parents, du divorce des miens, ce qui m’a permis de revivre, en ce qui concerne ce dernier événement,

mes propres souvenirs à travers le regard de quelqu’un d’autre.

Certains membres de ton entourage se sont-ils reconnus dans Lou ?

Oui, et ils en sont flattés puisque le ton de Lou est rarement méchant.

Tous mes souvenirs sont racontés dans un souci d’apaisement, sans aucune aigreur.

Et puis tous les personnages ne sont pas véridiques ! Richard, par exemple, et la lâcheté

dont il fait preuve, est une projection des peurs que j’ai éprouvées face à la paternité.

Mon propos est parfois très codé, très métaphorique. Ce qui est certain c’est que je ne

juge pas Richard. Sa réaction est humaine. Et puis qui sait comment il va se comporter dans l’avenir…

Sais-tu déjà comment va se terminer Lou ?

A partir du tome 2, et donc de l’abandon de la structure gags en une page, j’ai tenté

de visualiser la série en entier. J’ai une trame globale. Je sais ou je veux finir et je sais à peu

près comment. Je sais aussi que je veux parler de l’adolescence et de la filiation. Simplement

rien n’est complètement figé et je laisse la série évoluer à son rythme,

en même temps que moi. On verra bien où elle nous mènera…

Graphiquement, elle t’a déjà fait beaucoup évoluer…

Autant j’ai peu de problèmes avec le scénario, autant le dessin me fait renâcler !

Je ne suis pas un virtuose. Mais venant de la pub je fais en sorte d’adapter mon

dessin au scénario afin qu’il fasse passer de manière efficace mes messages.

Comme Lou devient adulte et mature je deviens graphiquement plus réaliste, alors que

j’étais plus spontané et frais sur le premier tome où elle était enfant. Je n’ai pas encore commencé

à dessiner la suite de Laser ninja. J’en suis à l’écriture, et j’espère publier

les premières pages dans Tchô ! dès septembre prochain !

Que peut-on savoir de ce futur tome 6 ?

Il sera très proche du tome 4, donc très coloré et positif. Et le mot d’ordre en sera : « surprise » !

Commentaires (37)

1. Ribeyrolles (site web) 02/03/2013

moi j'lai lu le tome 6 et j'lai vraiment po aimé. j'adore ce que fait julien neel et j'espère qu'ont aura bientôt un tome 7 super comme ce qu'on aime!!! merci d'avoir lu ce commentaire.

2. fan-de-lou-la-bd (site web) 17/12/2012

Louna: ha ha, bonne question ! Probablement....

3. louna 16/12/2012

est ce que la mere de lou a des yeux????????

4. xxLouxx 23/06/2012

C'est trop délire Lou, j'adore, j'adore Tristan et j'adore Lou quand elle est gosse elle trop drôle et sa mèe aussi, mais les dessin sont vraiment fantastique !

5. Lilou! 07/04/2012

Salut!
J'ador Lou! c'est une de mes BD préféré ! et je remercie cent fois l'auteur !

6. hana 28/03/2012

jadore vraiment lou c trop bien j'ai vraiment trop hâte que le tome 6 sorte jadore jadore trp trp trp bien !!!!! VOILA bonne lecture a tous!!!

Kiss

PS: il est trop top ce site!!!

7. melle stayssiiie 20/02/2012

je suis une très grande fan de Lou, cette BD est extraordinaire, je m'y retrouve par moment, mes félicitations à Julien Neel, vivement que le tome 6 sorte :D

8. lalie 06/01/2012

je trouve que Julien Neel a une tête cool
Et c'est trop cool qu'il ai refait l'appartement de Lou pour du vrai , j'aurais trop aimer y être !!! :D

9. superlou 23/11/2011

Je suis ultramega fan de Lou!
Ctrop bien?
Je me demande ce qui se pasera dans le tome 8!

10. dfkfgkb g 06/11/2011

je suis trop daccord lou c est le plus cool truc du monnnnnnnnnnnnnnnnnnnd entier!!!!

11. dfkfgkb g 06/11/2011

je suis trop daccord lou c est le plus cool truc du monnnnnnnnnnnnnnnnnnnd entier!!!!

12. Miss mademoiselle (l) 18/09/2011

Lou c'est ma vie j'ai grandi avec s'il vous plait faites qu'il y ait un tome 6 !!!
Julien Neel est vraiment super fort en dessin et en scénario !!!

13. 0546006280 17/09/2011

tes conne ou quoi

14. richard francine 17/09/2011

SAIS TROP BIEN LOU MAIS ON VOITT PAS ASSEZ SOUVENT LE PETIT FRERE DE LOU JE SAIS JAI 50 ANS ET JADORE LOU MON NUMERO DE TELEPHONE 0546910092 BISOUS JTM DACOSTA FERNANDO

15. charge colette 17/09/2011

sais trop nul

16. Anna 07/09/2011

Et je suis une super fan de lou! :D je suis sûre qu'elle va finir avec paul, parceque perso, Tristan, il m'énerve un peu. mais Lou, j'Adore ça! et bien sur, Je trouve que Julien Neel a un grand talent en dessin (L)

17. Anna 07/09/2011

Hein? qui elle va choisir? mais elle a perdu contact avec le père de lou! est-ce que j'en manque des bouts moi?

18. Kareine 05/08/2011

J'ai hâte de savoir qui la mère de Lou va choisir Richard ou le père de Lou!!Quel suspense! A votre avis, ce sera qui??

19. leila 16/07/2011

jadooor lou ! J'ai tellement hate de voir le tome 6 ! Je suis allée a (kazi) toutes les dédicaces de julien Neel , j'y ai meme vu ma prof de SVT et sa fille
TOUT LES FANS DE LOU ATTENDENT LE TOME 6 pour le savourerre lol :

20. Lola 22/06/2011

I'm THE plus grande fan de lou
Non , Vraiment je peut réciter les tomes 1,2,3,4 et 5 par coeur ( je lit tout les tomes chaque soirs )
J'ai hatte des prochais tomes ; Bonne chance

I ♥ Lou ! ☀☀

21. marie 02/06/2011

J'adore Lou!
J'èspere il vient un lou numéro 6 !!!

22. Coco 21/04/2011

vivement qu'il sorte
parce que moi j' en peu plus
alors bonne chance Julien

23. Lou !!! 17/04/2011

J'adore Lou!
et d'ailleurs sa m'étonne que se soit un homme qui écrit car je me retrouve beaucoup certaine fois dans Lou peu-être parce-que je m'appelle pareil ^^♥♥♥ alors bon je suis si impatiente de découvrir ce "Fameux" tome 6 !!!!!! ♥ ♥ ♥ ♥



I ♥ Lou !

24. Amusine 10/04/2011

bonjour,j'aime trop LOU j'ai du lire au moins 6 fois tout les tomes !!me tarde trop la sortie du 6 et tout ...

25. liz@ 21/12/2010

coucou ! je trouve e blog génial et intéressant ! et puis il est plein d'informations géniales, elos voil quoi !

26. lolita7 07/12/2010

je visite, je visite...

27. Lilou 04/12/2010

[i][/i][center][/center][b][/b]je suis une grande fane de Lou! et j'ai déjà tout lus le 5:9 fois mon préférer reste toujours le 4 que j'ai adorer mais j'ai trouver que c'était triste que Tristan déménage le jour ou Lou veux lui déclarer sa flamme

28. ChoouChou 01/12/2010

Vivement que le tome 6, Sorte ! Trop Hate ! Sa Donne Trop envie J'suis trop Fan :D

29. Alice 21/11/2010

Bonjour a tous !!!

Dans la dernière vidéo, Julien Neel déclare que le Tome 6 sera le dernier !!! (OO:51)

J'espère que c'était au début et que maintenant il a décider de continué jusqu'au tome 8 comme on dit partout !!

Merci a tous

30. jaou XD 25/09/2010

bonjour a toute et a tous moi je suis hyper fan de lou cette bd me fait voyageret je vous consseile a toute et a tous de lire le tome 5 car il m'a fait voyager dans un lagon de bonheur mais aussi de tristesse ca il l'etait plus que dans les autre tome mais bon voila et je tien aussi a remercier la creatrice de ce site car il est super bravo bon et bien a un de ces jour !!! kiss

31. marie 20/09/2010

32. annonyme...[spoiler) 09/09/2010

je ne vous ai pas dis que c'était sur mon blog, ce si est mon site !
REbonne lecture :)))
au plaisir

33. annonyme... . 09/09/2010

hahaha !!!!!!!!!
exellent regardez la BD Lou! tome 6 !!!!!!!!!!
sur :
http/BD-Lou6.com
ravie de vous aider :)
bonne lecture

34. puissesseau 06/05/2010

je suis fan de LOU et j ai atte que le tomes 6 sorte car je ne peux pas m empecher d y pensser

si vous vouler des imformation sur les prochains tomes faite moi signe et je vous repondrez

marine puissesseau

35. muchii 26/02/2010

je n'est ni site ni adresse alors voila mais en revanche je voulais savoir si tu savais qu'elle était le dernier numero du tome lou meci de me repondre a l'adresse e-mail dais que tu le pôurras ou le saurras merci et voici l'adresse e-mail a la quelle tu doit repondre :nogaret.avocat@wanadoo.fr

ps: ce n'est pas mon adresse e-mail donc elle est nul byye

36. I love Lou of course 16/02/2010

bonjour! jaimerais trouver ladressepostal de julien neel. pouvez vous maider? merci!!

37. Joshua 22/01/2010

Anonyme dit dans le forum : "Elizabeth met de nouveaux articles sur ton site parce que plus personne de viens sur ton site !" et je lui répond : "Anonyme, je ne sais pas si tu es le même que celui qui avait écrit d'horribles choses sur le tome 5 (sur quoi Alexandre t'as longuement réprimander), mais encore une fois tu tape faux, en effet il faut bien écrire de nouveaux articles pour rendre un site inintéressant, car le sujet évolue; sinon Fan-de-lou-la-bd n'aurait plus qu'à écrire un livre et boucler le sujet. De plus, je viens d'afficher le lien de ce sanctuaire sur la page I Love Lou Very Much de Facebook avec le grand espoir que cela fasse venir des visiteurs.". Je publie çà sur toutes les pages pour être sûr d'être lu. De plus j'ai mit un lien sur facebook en espérant que çà fasse venir du monde.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site.

(c) Copyright

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×