Chaque chose

 

Chaque chose

Donc voilà toute l'explication de l'histoire, écrite par alexandre! merci!

 

                        Le format de 17 x 24 cm est petit pour une BD. Il y a 104 planches.

Le style de Julien Neel est parfaitement reconnaissable, mais moins lisse que dans les

albums de Lou. Les couleurs plutôt éteintes mais fort joliment assorties sont dues à

Carole Neel. Les séquences successives ont chacune une couleur dominante dans les

gris, brun, vert, mauve, tandis que les marges et les bandes entre les cases

sont toutes noires, ce qui confère au livre une ambiance originale.

L'histoire se déroule en alternance entre

deux époques dont les événements

se renvoient sans cesse les uns aux autres.

Les rapports parent/enfant en

donnent la trame de fond, de façon

tendre, émouvante et souvent drôle

bien qu'il y ait du tragique.

- D'une part on suit des vacances

d'été vécues par Julien quand il était

enfant ; séparé de sa mère, son père

 

Alain Neel, artiste prestidigitateur,

et sans doute pas très sérieux dans

la vie, l'entraîne dans une tournée

des villes balnéaires du nord de la France.

Toutefois ses employeurs ne l'y ont pas

envoyé pour des numéros d'illusionniste,

mais pour une tournée publicitaire où il incarne

sous un costume lourd et ridicule

"Monsieur Nounours", la mascotte

d'une compagnie de gaz, dans

l'idée de faire acheter cette

marque de réchauds par les campeurs (NB l'ours bleu Bob, mascotte de la Butagaz,

est parfaitement reconnaissable dans ce costume).

Autant dire qu'Alain n'est au départ pas très heureux de ce contrat.

Le petit Julien s'habitue

progressivement à ces étranges vacances et à ses compagnons de voyage,

qui deviendront des amis pour son père et pour lui. Il ne jure que

par les histoires de super-héros, Superman, Batman... dont il rève de faire des bandes dessinées,

tandis que son père lui suggère d'imaginer quelque chose de plus personnel.

Il est aux anges quand on lui offre une panoplie de Robin.

Je situe ces vacances du petit

Julien en 1982 approximativement. D'autre part on assiste à une tranche de

la vie d'adulte de Julien, qui doit quelques jours quitter sa ville

(probablement Aix-en-Provence) pour aller à Paris voir son père hospitalisé,

gravement malade, et retrouver les gens connus durant son enfance. Il a

également un rendez-vous avec M. Gallimard, un grand éditeur qui

lui commande un album autobiographique sur son enfance et son père.

Je situe cette tranche en 2005.

 

Personnages principaux :

- Julien Neel, enfant rêveur, amateur d'histoires de super-héros, qui devient à l'âge adulte créateur de BD

- Alain Neel, son père, prestidigitateur

- Mlle Labrune, qui travaillait en 1982 chez Publicom, où elle a monté la campagne de publicité

pour la compagnie de gaz. C'est ainsi qu'elle a rencontré Alain, avec qui elle aura une longue vie commune

- Hans, cascadeur, recruté pour conduire le camion publicitaire, aura l'occasion de sauver

la vie d'Alain et restera un très proche ami

- M. Pichard, collaborateur de la compagnie de gaz et co-responsable de la campagne publicitaire.

Julien apprend en 2005 qu'il est devenu PGD de la compagnie.

Personnage secondaire en 1982 :

- M. Garsillac (comme Marie-Emilie), ancien PDG de la même compagnie

Personnages secondaires en 2005 :

- la compagne de Julien, non nommée

- la fille de Julien, on ne la voit qu'endormie au début et à la fin de l'album mais son prénom est cité : Maïa

- le Dr Grandiet, qui soigne Alain à l'hôpital. Son visage fait penser à un personnage de la Planète des singes

- M. Gallimard, éditeur. Il s'agit de toute évidence d'Antoine Gallimard,

qui existe réellement : né en 1949, il est depuis 1988 à la tête des éditions fondées par son grand-père.

C'est une très importante maison d'édition en France.

- à noter : la réceptionniste chez Publicom en 1982 a le même visage que celle de Gallimard en 2005 :-)

 

Les plus importants ressorts sont la relation entre Julien et son père, et la santé de celui-ci,

dont le décès semble imminent vers la fin de l'album. Il y a toutefois des surprises et des pirouettes inattendues de la part de l'auteur.

 

Les enchaînements d'une séquence à l'autre sont toujours astucieux. Vous vous souviennez par

exemple que dans Laser Ninja, en bas de la planche 16 il y a un gros plan sur le visage du père de Lou,

lors du concert rock à Mortebouse, suivi en haut de la planche 17 d'un gros plan similaire sur le visage de

Richard, vêtu d'un peignoir, à l'hôtel ? Tous les enchaînements de Chaque chose sont élaborés de la même façon.

Les séquences alternent de façon très précise entre l'enfance et l'âge adulte de

Julien, sauf une dont l'ambiguïté est extraordinairement réussie.

Les planches 88 à 96 montrent un rêve fait par Julien, où il se voit enfant en tenue de Robin,

aux côtés d'Alain vêtu en Monsieur Nounours, combattre une sorte de secte d'encagoulés dingues

qui font d'inquiétantes expériences dans le sous-sol d'un hôpital. Or ce rêve a pu survenir dans le

crâne de Julien aussi bien quand il était petit que devenu adulte. 

La planche 97 montre Julien qui sort du rêve, adulte réveillé

en 2005 par Mlle Labrune qui lui transmet les dernières nouvelles provenant de l'hôpital.

 

La planche 98 montre également Julien qui sort du rêve, enfant réveillé en
1982 par Mlle Labrune qui lui explique qu'ils ont été conduits par Hans
dans un hôpital suite à un malaise fait par Alain, dans l'étouffant costume de M.
Nounours, sous les vitres du camion, en plein soleil pendant la tournée...
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Donc voilà! si vous voulez une synopsis plus détaillée, envoyez-moi un e-mail au : zabeth2295@hotmail.com.

Commentaires (4)

1. Alexandre 24/06/2011

Bonjour,
Le Viandier de Polpette est paru fin mai 2011. Je l'ai. C'est un très bel album, mais l'histoire ne va pas être très simple à raconter... Faudra patienter :-)
Alexandre

2. Alexandre 06/05/2011

Bonjour,
Les sections "tout sauf Lou" et "livres" ayant disparu (temporairement, j'espère :-) je viens ici vous parler du 1er tome du Viandier de Polpette, pour dire que je ne peux rien en dire ;-))
En effet il devait paraître début avril, il y a même eu une publicité en page 2 de Tchô.
Puis il a été reporté fin avril.
Puis début mai.
Puis... à ce jour un site de Gallimard l'annonce pour le 1er juin.
Donc, pour l'instant, toujours rien. J'ai très peur que la parution du 6e tome de Lou ne subisse des reports similaires. A ce jour, encore aucune planche n'est parue en prépublication dans Tchô.

Alexandre Vieux-Yoda

3. Y...e 24/02/2011

Très beau livre ,même si l'ambiance est un peu glauque et morose ... l'histoire est belle et la sincérité du récit est toujours prenante ... bref , magnifique !

4. Lollypop 07/02/2011

J'ai lut cette BD,elle est bien mais bien sur je préfère Lou!

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

(c) Copyright

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site